Terzo giorno!

Afin de bien commencer un match d’improvisation, quoi de mieux que d’écouter un bel hymne? Et c’est grâce à nos chers amis les Italiens, que nous avons pu taper des mains en coeur en les écoutant chanter « Bella ciao! ». Un chant de résistance qui nous montre que malgré la barrière de la langue, ils sont prêts à tout pour gagner contre la Suisse!

C’est lors d’une première improvisation que les deux équipes se rencontrent et nous font voyager jusque dans l’espace afin de vivre une drôle d’histoire d’amour. Qui ne rêverait pas de se faire emmener dans les étoiles pour un premier rendez-vous? Combinaison de cosmonaute et petit cocktail lunaire sont en tout cas un bon mélange afin de nous faire flotter dans leur monde imaginaire. Tout au long du match, les deux équipes nous ont fait vivre de belles histoires d’amour. N’oublions particulièrement pas l’improvisation des Suisses ayant pour thème « défaut de fabrication ». Une scientifique folle voulant créer l’homme idéal pour son amie, échoue malgré sa bonne volonté. Que peut-on faire d’un garçon simple d’esprit qui ne pense qu’à vouloir se jeter par la fenêtre ressentant tous les maux de sa créatrice? Et bien figurez-vous que c’est ensemble qu’ils finiront!

Alors que nous avons pu voir une femme de ménage bolivienne ne parlant pas un mot de français ou encore la catégorie « mot au bol » exécutée dans les quatre langues officielles de la Suisse, l’arbitre a ensuite décidé de pousser les jouteurs dans leur retranchement afin de nous faire vivre une dystopie. « Un monde sans hasard ». Des lasagnes tous les jeudis. Des retrouvailles dans le supermarché du coin. Une rébellion contre le système sous contrôle. Une histoire d’amour. Ce sont tous les ingrédients afin de créer une improvisation captivante riche en rebondissements, encore mieux que Hunger Games!

Et c’est finalement avec des voix chantant à l’unisson, afin de nous raconter l’histoire du gondolier et de la princesse, que les jouteurs nous ont fait vivre un extraordinaire Opéra Italien. Cette fois-ci c’était bien la Suisse qui devait faire un effort de langue, mais ce n’était qu’un défi de plus pour eux qui remportent la victoire haut la main sur un score de 8 à 4 après cette dernière improvisation acclamée par le public!

Simran

22553322_1414291268693033_7931343603341025233_ophoto par Alexis Andres Photographie