Un match enchanteur!

Belgique-ItalieC’est un très joli match, présenté par Déborah et arbitré par Laure Piguet, qui a eu lieu hier soir entre l’Italie et la Belgique. Ce sont même deux musiciens, Steven et Léon, qui nous ont enchantés durant tout le spectacle.

C’est par un simple conflit de voisinage que la première impro a débuté. Pour autant, ce conflit quotidien s’est transformé en revisite de Roméo et Juliette, se terminant par la victoire de l’amour et la destruction massive des maisons de chacune des familles! Madame l’arbitre n’a pas gardé longtemps son gazou au chaud puisqu’elle a rapidement sifflé une faute de cliché aux Italiens qui ont profité d’une comparée pour nous rappeler avec humour l’image qui nous colle: fromage, chocolat, douanier, coût de la vie etc. Puis c’est sur une longue improvisation à la manière de Tim Borton que les deux équipes ont pu nous montrer leur univers fantasque. Un jeune enfant a parcouru le pays des animaux afin de trouver sa vraie place dans le monde et finalement faire comprendre à ses parents qu’il voulait être près d’eux. Les joueurs ont ensuite proposé deux superbes chansons, la première dans un style plutôt jazzy-reggae, où la chanteuse exprimait son mal-être à être une erreur elle-même. Les Belges, quant à eux, ont proposé une chanson élégante de style jazzy-diva en forme de solo sur fond d’histoire d’amour échouée. La première partie s’est terminée par une improvisation de type dégressive mettant en scène un touriste maladroit et un chef inca obligé de mettre fin à ses jours tant le charisme du voyageur en impose pour diriger le peuple.

L’arbitre a choisi de mettre les deux équipes directement à fond dans la deuxième partie en leur donnant une thriller de 10 minutes. C’est finalement un retard à la bibliothèque de 123 jours qui a permis d’identifier le kidnappeur de la sœur jumelle de l’héroïne. Pensez à rendre vos livres en retard et à payer vos amendes, on ne sait jamais! Puis, une jolie improvisation, entre un père qui apprend à son fils à faire du vélo, puis par une ellipse de temps, les rôles qui s’inversent avec un fils qui aide son père en chaise roulante, a permis à tout le public d’être doucement ému. Pour terminer le match, les deux équipes ont fait une catégorie bruitage en comparée. Pour les Belges, c’est une goutte deux tombant du plafond en continu qui a rendu fou le héros de l’histoire tandis que c’est une rencontre en boite pour deux nouveaux amoureux qui animait l’improvisation italienne.

C’est finalement sur un score de 8 à 6 pour la Belgique que le match s’est terminé!

Plus que quelques jours pour avoir la chance de voir tout cela en vrai, c’est parti!

Camille B.