Une rencontre tout en accent!

C’est une ambiance de folie qui animait le public pour ce jeudi soir de match, entre le Québec et l’Italie! La maîtresse de cérémonie, Marie Bouvier, a encouragé les spectateurs à accueillir comme il se doit des joueurs motivés!

La première improvisation était une building. Ce sont donc trois étages qui ont vécu des histoires en parallèle jusqu’à se retrouver à faire la fête au 3 ème après avoir tué la poule pour en faire des rillettes à la vodka! Les joueurs ont ensuite surpris le public avec le thème « manifestation ». Ce sont deux frères qui se sont retrouvés hantés par leur père, à en faire voler des chaises! L’arbitre a ensuite demandé aux jouteurs de danser et de revisiter la chute du mur de Berlin pour les Italiens et les premiers pas sur la lune pour les Québécois. Cette improvisation décalée a ravi l’audience! Ensuite, ce sont deux âmes sœurs, dans cette comédie romantique, qui ont tout fait pour se retrouver, malgré leur différence sociale, cliente dans un hôtel de luxe et domestique chargé de l’ascenseur! C’est à l’aéroport qu’ils se retrouvent quelques secondes avant le départ de la Belle pour le Togo!

Après la pause, Madame l’arbitre a demandé aux équipes de faire une légende autour d’un symbole de leur pays. Les Italiens ont donc narré l’histoire de la tour de Pise étant le résultat d’un architecte tordu, tandis que les Québécois ont expliqué la création du plat de la poutine en rappelant comme il était difficile à l’epoque de réaliser ce plat car « les pommes de terre étaient beaucoup plus grosses et se déplaçaient en troupeau… » C’est dans l’univerd d’un Western qu’on nous a plongés ensuite, avec le talent du musicien et d’un joueur italien pour mettre l’ambiance en sifflant! À la recherche d’un bandit, qui se révèle être une femme, le shérif finit par être trahi par son village et se fait tuer en même temps que la criminelle! Encore trois improvisations pour terminer ce match, une changement de langue, rigolote car les Québécois parlant italien et les Italiens tentant l’accent québécois valait le détour! Puis une comparée ayant pour thème « l’étranger », et pour finir, une zapping entre deux joueurs qui se retrouvent tantôt à faire du ski, à se courir après, a se voler un sandwich et bien d’autres aventures encore!

C’est sur le score très serré de 6 à 5 que finalement le Québec l’emporte!

Plus que deux soirées fabuleuses dans ce mondial!

Camille B.